Redonner “confiance” en la justice NR 12-01-10

Membre du Comité poitevin contre la répression des mouvements sociaux, Jean-François Chazerans réagit à l’article “Un besoin de “ sérénité ” et de “ confiance ””, paru le 6 janvier.
“Comment interpréter ce qu’a dit Dominique Main, le Premier président de la cour d’appel de Poitiers, à l’occasion de la rentrée solennelle, faisant allusion sans les nommer, aux événements du 10 octobre dernier (NR du 6 janvier 2010) : “ La justice, pour bien fonctionner, si elle doit être exigeante envers elle-même, a aussi besoin d’un environnement extérieur propice, elle a besoin de sérénité, elle a besoin d’un minimum de confiance. ” Il a estimé que la “ mise en cause, parfois sans mesure ”, du travail des juges, “ ne sert ni la justice, ni la paix sociale ” ?”

Une sérénité à trouver

“Pensait-il que, comme le notait le Syndicat de la magistrature dans son communiqué du 16 octobre, la justice était “ sous pression sécuritaire ” ? Que l’emballement médiatico-politique, la venue du ministre de l’Intérieur et ses déclarations publiques (“J’espère que la justice sanctionnera, et durement ”) avait encouragé le procureur à proposer des peines extravagantes et aux juges de le suivre ? Que la comparution immédiate avait aussi encouragé des procès sans enquêtes et sans preuves ? Des procès reposant exclusivement sur des témoignages de policiers ? Que la prise systématique de prélèvements d’ADN conduisait à poursuivre et à condamner des personnes dont le seul tort est de la refuser ? Aujourd’hui, trois mois après les faits du 10 octobre, ne pouvons-nous pas être plus “ sereins ” ? […]”

Jean-François Chazerans

Lien Permanent pour cet article : https://antirep86.fr/2010/01/12/redonner-%e2%80%9c-confiance-%e2%80%9d-en-la-justice-nr-12-01-10/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*