Trop de pression policière ? V2 PQR 05/07/2010

Le comité poitevin contre la répression des mouvements sociaux demande la relaxe pour les jeunes interpellés le soir de la fête de la Musique à Poitiers. -  - Photo NR

Le comité poitevin contre la répression des mouvements sociaux demande la relaxe pour les jeunes interpellés le soir de la fête de la Musique à Poitiers. - - Photo NR

Le comité poitevin contre la répression des mouvements sociaux a distribué des tracts dans le centre-ville de Poitiers, samedi. Ils n’en démordent pas. Les militants du comité poitevin contre la répression des mouvements sociaux dénoncent “la pression constante que les policiers de Poitiers mettent sur certains jeunes, désignés comme “radicaux” “. Ils sont persuadés que les six jeunes gens qui vont être jugés, jeudi prochain, après des violences survenues le soir de la fête de la musique à Poitiers, “n’ont fait que répondre à une provocation policière “. “On sait qu’il y a des témoignages dans ce sens “, prévient Jean-François Chazerans, membre du comité. “Ça fait des semaines que ça dure. La police ne les lâche pas d’une semelle. Nous ne croyons pas que ce soit la bonne façon d’assurer l’ordre public, au contraire.
Samedi matin au marché Notre-Dame, puis dans l’après-midi devant le centre commercial des Cordeliers, à Poitiers, les militants ont distribué des tracts sur lesquels est expliquée leur version des faits. Pour appuyer leur propos, ils avaient découpé des cartons pour figurer les barreaux d’une prison, “pour rappeler que l’un des jeunes est toujours en détention préventive “. Ils distribueront à nouveau des tracts le mercredi 7, à 18 h devant le palais de justice, et le lendemain, à 16 h, au même endroit, pour soutenir les six jeunes pendant leur comparution devant le tribunal.
antirep86 at free.fr

Philippe Bonnet

Lien Permanent pour cet article : https://antirep86.fr/2010/07/05/trop-de-pression-policiere-v2-pqr-05072010/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*