Communiqué SUD-étudiant Poitiers / CNT-FAU 86 : La Maison du … peuple ? De la limitation de la liberté d’expression sous Claeys Ier

Au début du mois, la Mairie de Poitiers a essayé de mettre en l’air l’organisation du Forum anti-répression qui s’est tenu le weekend du 13 et 14 novembre en imposant un changement de salle de dernière minute aux organisateurs alors que l’information avait été transmise depuis longtemps pour le premier lieu, le centre socio-culturel des 3 cités.

C’est au tour des militants étudiants de faire les frais de la politique de la ville en terme de liberté d’expression des associations.
Suite au mouvement des retraites, des militants étudiants, syndiqués ou non, ont voulu se retrouver pour envisager la suite de l’année. Une première réunion devait avoir lieu le jeudi 18 novembre à la Maison du Peuple. Une demande téléphonique est donc faite à la mairie 2 jours avant, après s’être assuré auprès du concierge de la MDP que l’une des deux salles étaient disponibles. Refus, car délais trop court.
Le jeudi 18, 3 étudiants se sont rendus à l’hôtel de ville pour voir directement la personne chargée de la réservation des salles de la Mairie. La secrétaire de l’accueil, gênée, nous dit que la personne concernée est effectivement présente mais qu’il n’est maintenant plus permis à la population de voir directement les employés de la mairie.
Après l’avoir eu au téléphone où elle nous dit que la salle Jouhaud n’est pas réservée le jeudi suivant, le 25, de 20h à 23h, une demande de réservation par écrit est faite dans la demi-heure, au nom d’un syndicat étudiant ( CF pièce jointe ). À noter que cette personne a pris le temps de nous dire, jour par jour, si l’une des deux salles était disponible la semaine prochaine. Il nous est également dit que la réponse sera donnée le lundi 22, ou au plus tard, le mardi 23.
Le mardi, à 16h30, toujours pas de nouvelles. Après un coup de fil de notre part, la personne nous dit que la réservation n’est pas possible et à notre demande, elle nous le confirme par mail une heure après, justifiant le refus par le fait qu’il faudrait faire parvenir les “demandes dans de meilleurs délais, soit un mois minimum avant la tenue de l’évènement”. Le soir même, une conférence organisée par la CNT a eu lieu, avec une réservation prise 10 jours à l’avance mais dont la confirmation du lieu (et donc la tenue même de cette conférence) a eu lieu seulement quelques jours avant, après un “avis politique” nécessaire du maire en personne.
Alors qu’il y a encore quelques mois on nous demandait une semaine de délais, il semblerait qu’une nouvelle règle ai été choisie mais qui ne s’appliquerait que pour certains cas.

SUD étudiant Poitiers et la CNT-FAU 86 dénoncent fermement la restriction des libertés de réunion et d’expression par la mairie, qui une fois de plus cherche à casser des rendez-vous militants poitevins bien ciblés.

Lien Permanent pour cet article : https://antirep86.fr/2010/11/27/communique-sud-etudiant-poitiers-cnt-fau-86-la-maison-du-%e2%80%a6-peuple-de-la-limitation-de-la-liberte-dexpression-sous-claeys-ier/

(2 commentaires)

    • Jean-Pierre Mourier on 27 novembre 2010 at 23 h 42 min

    La répétition de telles pratiques me trouble énormément

    • Sophie on 5 décembre 2010 at 21 h 00 min

    encore un grincement de dent….

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*