Deux policiers blessés en service par des furies PQR 29-12-10

Poitiers. Coup sur coup, deux policiers ont été blessés en service par des personnes prises d’un accès de violence.

Une interpellation mouvementée et un accès de violence dans les locaux du commissariat viennent de se traduire par des blessures pour deux policiers. Des faits qui restent plutôt rares et qui, là, viennent de se produire coup sur coup.

La première affaire se déroule dans le quartier des Couronneries. Lundi, un équipage de la brigade anticriminalité avise un jeune homme de 19 ans, recherché depuis la veille au soir. Alors qu’un contrôle de police était mené dans l’agglomération de Poitiers, il refuse d’obtempérer et prend la fuite. Il est identifié par les policiers qui le connaissent déjà. Son signalement est donc diffusé.
Le deuxième épisode se joue donc lundi, dans le secteur de la rue Henri-Dunant. Le garçon est repéré au pied d’un immeuble et prend la direction des caves.

Un sachet d’héroïne jeté

Alors qu’un policier tente de l’interpeller, il se rebelle. Les deux hommes tombent au sol. Le policier est sérieusement blessé au poignet. Il a été opéré hier. Il ferait l’objet d’une ITT de huit jours. Le parquet de Poitiers précise que le suspect a lui aussi été blessé lors de l’arrestation.
Il se trouvait toujours en garde à vue hier. Le parquet n’avait pas décidé des suites judiciaires à donner à cette affaire. En plus des faits qui lui sont reprochés, le jeune homme est entendu sur le sachet de 40 g d’héroïne dont il se serait débarrassé juste avant l’interpellation à laquelle il a tenté de se soustraire.
Un peu plus tard, dans la nuit, c’est une jeune femme qui s’en est prise à un policier. Elle est arrêtée pour conduite en état d’ivresse. Elle refuse de se soumettre au contrôle de vérification. Elle est alors conduite au commissariat central. Les policiers tentent de la convaincre de se plier au test. Elle refuse à nouveau.
L’incident intervient alors que les fonctionnaires s’apprêtent à ramener la jeune femme dans la cellule de dégrisement. “Elle a violemment repoussé un policier”, explique le parquet. “Il a heurté un banc avec son dos. Il est arrêté dix-sept jours.”
Une expertise psychiatrique devait être pratiquée sur la jeune femme. Elles doivent permettre au parquet de prendre une décision sur les suites judiciaires à donner aux faits qui lui sont reprochés.

Emmanuel COUPAYE

Lien Permanent pour cet article : https://antirep86.fr/2010/12/30/deux-policiers-blesses-en-service-par-des-furies-pqr-29-12-10/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*