Communiqué de presse du Comité poitevin contre la répression des mouvements sociaux suite aux vœux du maire de Poitiers

Comité Poitevin Contre la Répression des Mouvements Sociaux

Comité Poitevin Contre la Répression des Mouvements Sociaux

Poitiers est une ville universitaire où on adore le débat, la confrontation des idées“, vient de souligner le député-maire Alain Claeys dans la présentation de ses vœux. Malheureusement, on l’a constaté lors de la dernière Fête de la musique, les policiers de cette ville pratiquent à l’égard de certains de ses habitants une “confrontation des idées” assez musclée.

M. le Maire a parlé aussi de 
”solidarité“, mais pour l’associer aussitôt à la “sécurité” à laquelle il “pense tout le temps“. On le croit sans peine… D’une part, le commissaire Papineau a fait appel contre les six jeunes arrêtés pendant cette Fête de la musique, qui a déjà donné lieu à un procès fleuve, afin d’obtenir quelques deniers supplémentaires à l’issue d’un prochain procès, fixé le 18 février. D’autre part, des policiers ont de nouveau interpellé un de ces jeunes jeudi dernier : après l’avoir fait sortir dans la rue alors qu’il se trouvait dans un appartement avec des amis, invité à un anniversaire, ils lui ont passé les menottes, histoire de trouver une cause de rébellion, et l’ont inculpé d’”ivresse sur la voie publique” sans qu’un alcootest ait été réalisé ! Et sans doute histoire de faire bonne mesure et d’étoffer un peu le dossier au procès du 18 février, ils ont ajouté à ce jeune quelques inculpations supplémentaires, comme l’”outrage” pour un tutoiement qui lui a échappé – chose qui, c’est bien connu, n’arrive jamais à un membre de la police.

Le Comité poitevin contre la répression des mouvements sociaux dénonce une fois de plus les méthodes de harcèlement policier qui tendent à se développer dans la bonne ville de Poitiers, et qui sont bien peu propices au maintien du “lien social, indispensable dans nos quartiers“, souhaité par son maire dans la conclusion de ses vœux.

Comité poitevin contre la répression des mouvements sociauxwww.antirep86.frantirep86@free.fr

Lien Permanent pour cet article : https://antirep86.fr/2011/01/09/communique-de-presse-du-comite-poitevin-contre-la-repression-des-mouvements-sociaux-suite-aux-voeux-du-maire-de-poitiers/

(1 commentaire)

    • MARTIN on 11 janvier 2011 at 15 h 26 min

    RASSEMBLEMENT ANTI-AUTORITAIRE CONTRE LES LOIS NÉO-FASCISTES L.O.P.P.S.I.
    SAMEDI 15 JANVIER 2011 à 14H30 PLACE DE L’ODÉON – MÉTRO ODÉON

    «Je te souhaite que ta loi retombe sur ton père, ta mère, ta femme, tes enfants, et toute ta postérité. Et maintenant avale ta loi.» — A. Artaud.

    Là ne s’agit pas de s’en contenter.

    Les lois LOPSSIs sont des lois scélérates, certes, mais elles s’attaquent à quelque chose de plus profond : la mémoire historique.

    Un arrière-goût de tout ce que les régimes autoritaires ont concocté de meilleur. Mais nous ne nous arrêterons pas là, ce n’est pas au nom de quelque idéal de liberté républicain ou démocrate que nous désirons nous lever.
    Au nom de rien d’ailleurs. La haine totale de ce monde totalitaire suffit à nous accrocher à la moindre intensité de résistance pouvant naître. Mais nous ne nous arrêterons pas là non plus. Nous combattons sans défendre mais combattons avec certains horizons en tête : celui de voir un jour sans Travail, sans Propriété, sans Misère, bref tout ce qui a dicté les grandes insurrections ouvrières du siècle dernier…

    Nous sommes une histoire perdue cherchant à se retrouver en ces temps effacés :

    Mieux que partout, la France a réussi à ménager l’oubli chez ses sujets, non seulement l’oubli de ce pourquoi elle règne encore, cette France, mais l’oubli qu’il existe des ailleurs, d’autres notes, d’autres couleurs que le gris bétonné et le noir fumeux.

    «C’est une époque bien carabinée» disait un camarade et c’est véritablement vrai. Tout a faillit ici, pourtant tout semble encore fonctionner. Là, se dévisage le capitalisme : il n’a besoin que de notre consentement soumis pour exister. Il ne lui faut même plus inventer quelques bonheurs qui tiennent, des merveilles qui font espérer. Il ne lui faut, désormais, plus que perfectionner ses outils policiers. Lui-même se l’avoue lorsqu’il met en scène sa critique : «Le monde est pourri, vous avec, restez sage» relaye le Spectacle. Puisque le monde dérive, pourquoi ne pas dériver lentement avec lui. C’est ce qu’ON voulait nous faire croire.
    Hélas, le meilleur des mondes n’a pas encore triomphé !

    «C’est un beau moment, que celui où se met en mouvement un assaut contre l’ordre du monde […] Voilà donc une civilisation qui brûle, chavire et s’enfonce tout entière. Ah ! Le beau torpillage.»
    Il nous faut retrouver la mémoire, une mémoire tactile, celle des armes, de l’émeute, de la résistance matérielle. Il nous faut des réflexes, il nous faut se mettre d’accord une bonne fois pour toute : «faire apparaitre dans la pratique une ligne de partage entre ceux qui veulent encore de ce qui existe, et ceux qui n’en voudront plus».

    En temps de guerre, ceux qui prétendent échapper à celà sont ceux qui ont déjà choisi un camp : celui de l’engagement le plus total dans le désengagement. Celui de rejouer les mêmes échecs en se disant que cela fonctionnera un jour.

    Ce sont eux, les véritables amnésiques. L’amnésie est une position bien confortable en ce monde, elle permet de s’ancrer léthargiquement dans un espoir messianique. Un espoir qui n’a pas fini de faire vivre et de laisser mourir…

    «Diverses époques ont eu ainsi leur grand conflit, qu’elles n’ont pas choisi mais où il faut choisir son camps. C’est l’entreprise d’une génération, par laquelle se balaient les empires et leurs cultures. Il s’agit de prendre Troie ; ou bien de la défendre. Ils se ressemblent par quelque côté, ces instants où vient se séparer ceux qui combattront dans les camps ennemis, et ne se reverront plus.» — Guy Debord.

    Dimanche 26 décembre 2010.

    Faire apparaitre dans la pratique une ligne de partage :

    http://juralibertaire.over-blog.com/article-journee-d-emeutes-a-rome-14-decembre-63058452.html
    http://juralibertaire.over-blog.com/article-la-grece-brule-49861206.html
    http://www.occupiedlondon.org/blog/2009/12/07/147-photos-videos-from-tonight-in-athens/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*