Châtellerault : la Ville va se doter d’une police municipale NR 19/05/2011 05:38

À la suite du diagnostic local de sécurité qu’elle vient d’effectuer, la Ville a décidé de se doter d’une police municipale.

Contrairement à ceux-là, les policiers municipaux de Châtellerault ne devraient pas être armés.

Contrairement à ceux-là, les policiers municipaux de Châtellerault ne devraient pas être armés.

Le cabinet ERM, auquel la ville avait commandé un diagnostic local de sécurité l’année dernière, vient de rendre sa copie. Et, compte tenu de ses conclusions, l’équipe de Jean-Pierre Abelin a pris plusieurs décisions, notamment la création d’un Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD). Mais ce n’est pas la plus spectaculaire. Comme l’avait déjà laissé entendre le maire, la Ville va se doter d’une police municipale !

> Création d’un CLSPD. “Globalement, le diagnostic montre que la ville de Châtellerault n’a pas de gros problèmes de sécurité”, admet Jean-Pierre Abelin (voir ci-dessous). Cependant, selon lui, ” il y a beaucoup d’acteurs sur le terrain (“Police nationale, médiateurs, éducateurs, maisons de quartier…”), mais, qui, souvent, ne sont pas coordonnés”. Le CLSPD permettra de “mieux coordonner ce qui existe”.

“Une dizaine de personnes à terme”

Sa création sera soumise au vote du conseil municipal ce soir. Il sera officiellement installé le lundi 23 mai. Présidé de droit par le maire, il sera “composé de l’ensemble des gens qui ont affaire avec la prévention et parfois à la sanction” (Ville, associations, bailleurs, transporteurs, conseil général, services de l’État…). Il comprendra une “cellule d’urgence” qui pourra intervenir “pour traiter une situation ponctuelle”.

> Création d’une police municipale. “La police (nationale) se focalise sur les délits, explique Jean-Pierre Abelin. Les médiateurs font de la prévention. Une police municipale peut répondre à un certain nombre de problèmes que ni les uns ni les autres ne traitent.” Combien y aura-t-il de policiers ? “L’objectif qu’on se donne, c’est une dizaine de personnes à terme”, confie le maire. Une partie d’entre eux pourrait être recrutée dans les rangs des agents de sécurité de voie publique.
Quel sera leur rôle ? “On ne remplacera pas la Police nationale”, souligne Jean-Pierre Abelin, qui souhaite plutôt leur faire jouer le rôle que tenaient les anciens policiers de proximité : “un rôle de proximité, de contact”. Ils ne devraient d’ailleurs pas être armés.

> Pas de surveillance, du moins… pour l’instant. Le maire n’«exclut pas le recours à la vidéoprotection un jour”, mais “ce n’est pas la priorité pour l’instant”.

sécurité

en savoir plus

Il ressort du diagnostic que la délinquance générale a baissé de 10,95 % entre 2006 et 2010 (- 2,65 % entre 2009 et 2010). “Aujourd’hui, on est un peu en-dessous des 2.000 faits”, se félicite Jean-Pierre Abelin. Le taux de criminalité est aussi “en-dessous du taux moyen” des villes de même taille. La délinquance de proximité a également diminué de 11,91 % entre 2006 et 2010 (- 3,71 % entre 2009 et 2010).
Dans le détail, entre 2009 et 2010, les vols avec violence, par effraction, à la roulotte et les dégradations ont respectivement baissé de 50 %, 18,37 %, 10,13 % et 4,05 %. Les vols à la tire, de voitures et de deux roues ont respectivement augmenté de 185 % (!), 36,84 % et 10,45 %.
L’année dernière, le taux de délinquance des mineurs était par ailleurs de 20,51 %. Un taux “légèrement au-dessus de la moyenne nationale” (18 %).
A noter aussi que “les incidents dans les collèges représentent 33 % de ceux du département”, une “augmentation de l’absentéisme dans les collèges et les lycées”, “des difficultés aux abords des établissements scolaires” et un “sentiment d’insécurité croissant” dans l’habitat social. Selon le maire, il y a également “une montée des incivilités, des dégradations… Tout ce qui peut pourrir la vie d’un quartier. On a des sites particulièrement ciblés. De temps en temps c’est la Forêt, de temps en temps c’est Avaucourt, de temps en temps c’est Ozon-Péguy…”.
En fonction des résultats de cette étude, la Ville a élaboré une “stratégie territoriale de sécurité et de prévention”. Outre la création du CLSPD, elle aura quatre objectifs : “la réduction de la délinquance de 15 %”, “réduire le taux d’implication des mineurs”, “sécuriser l’espace public” et “lutter contre toutes les formes d’addiction”.

Alain Grimperelle

Lien Permanent pour cet article : https://antirep86.fr/2011/05/19/chatellerault-la-ville-va-se-doter-dune-police-municipale-nr-19052011-0538/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*