Menaces et injures sur des policiers : deux mois de prison La Dépêche 11-08-2011

comparution immédiate

Les policiers sont très souvent pris à partie lors de leurs interventions./Photo DDM, archives.

Les policiers sont très souvent pris à partie lors de leurs interventions./Photo DDM, archives.

Poursuivi pour outrages et insultes sur des policiers, un homme de 24 ans a été condamné hier par le tribunal correctionnel à deux mois de prison, sans mandat de dépôt. Reconnu par les policiers comme étant l’auteur des insultes, le prévenu a nié les accusations.

Dimanche, dans le quartier des Izards, des fonctionnaires patrouillent dans le secteur et surveillent notamment les échanges liés au trafic de cannabis. Une femme est alors prise à partie par plusieurs individus. Les policiers se portent à son secours. Elle leur indique qu’elle vient de se faire frapper. « J’ai vu cette femme en pleurs, j’ai été cherché une chaise près de l’immeuble pour la soulager », a indiqué hier, un brigadier de police, l’un des cinq fonctionnaires parties civiles. Très vite, ces policiers vont être confrontés à l’hostilité de nombreux résidants. « On va vous crever ! Dégagez, bâtards… ! », les injures pleuvent. Un homme désigné comme l’auteur des insultes est interpellé alors que la tension est vive. Hier, l’avocat des policiers, Me Escudier, a pointé du doigt une situation ubuesque. « Les fonctionnaires sont là pour faire leur travail et protéger les citoyens. En retour, ils se font agresser. » Le procureur Miquel requiert quatre mois ferme à l’encontre du prévenu déjà condamné à trois reprises. Pour la défense, Me Parra Bruguière s’étonne de l’absence de témoins dans une procédure « établie par un policier victime. » Le tribunal a tranché en condamnant le prévenu qui accomplira sa peine plus tard sous l’autorité d’un juge.

Lien Permanent pour cet article : https://antirep86.fr/2011/08/11/menaces-et-injures-sur-des-policiers-deux-mois-de-prison-la-depeche-11-08-2011/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*