“Squat” de l’avenue de Nantes : relaxe pour les prévenus NR 13/01/2012

Arrestation sur le squat du 144 avenue de Nantes à Poitiers

Arrestation sur le squat du 144 avenue de Nantes à Poitiers

Quarante-et-une personnes en garde à vue mais cinq prévenus à la barre. Le tribunal correctionnel qui a jugé l’affaire sur le fond (voir notre édition du 9 décembre) a rendu, hier, son jugement. Il s’agissait pour celui-ci de prouver qu’il y a eu, ce samedi 5 novembre, violences contre les personnes ou destructions ou dégradations de biens. En clair si les infractions étaient constituées. La réponse est claire pour les magistrats qui ont décidé de relaxer les cinq prévenus.

Aucune charge n’a été retenue à l’exception d’une personne qui a écopé d’une amende de 100 € pour avoir fourni une identité imaginaire pouvant provoquer des mentions erronées au casier judiciaire. Pour Maître Sillard, un des avocats de la défense, le doute « n’existe pas dans cette affaire, il y a une explication, le problème avec les Expressifs. » Sa consœur, Maître Ménard, avait, elle, exécuté le tribunal lors de sa plaidoirie : « On vous demande à vous juges de faire un exemple alors que l’infraction n’est pas constituée. »

D. M

Lien Permanent pour cet article : https://antirep86.fr/2012/01/13/squat-de-lavenue-de-nantes-relaxe-pour-les-prevenus-nr-13012012/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*