Un commissaire met fin à ses jours NR 23/03/2012

Le commissaire Johannes Wilhelm dirigeait la sûreté.

Le commissaire Johannes Wilhelm dirigeait la sûreté.

Poitiers

La nouvelle a causé la stupeur et l’abattement, hier, au commissariat de police de Poitiers et chez tous les policiers du département : le commissaire Johannes Wilhelm, 30 ans, a été retrouvé mort, hier, en Haute-Vienne.

Le chef de la sûreté départementale a mis fin à ses jours avec son arme de service. C’est un pêcheur qui a découvert son corps, hier, vers 12 h 50, près d’une rivière à Saint-Sornin-la-Marche dans le nord de la Haute-Vienne, près de la limite avec la Vienne. Une enquête a été ouverte, confiée à la PJ de Limoges.
L’inquiétude était allée croissant, hier matin, quand le commissaire ne s’est pas présenté à son bureau. Les premières investigations n’ont fait que conforter les craintes jusqu’à ce que le corps soit retrouvé et que la gendarmerie locale ne prévienne la police poitevine.
Le directeur départemental de la sécurité publique et son chef d’état-major se sont rendus sur les lieux.
En poste à Poitiers depuis septembre 2010, le commissaire Wilhelm avait déjà exercé dans la région toulousaine. Il était originaire du Vaucluse.
Les enquêteurs ont retrouvé hier un message qui ne laisse pas planer de doute sur les raisons personnelles qui ont conduit le commissaire Wilhelm à mettre fin ses jours.
Le directeur départemental de la sécurité publique, Jean-François Papineau a souligné, hier, la vive émotion que suscite cette tragique disparition à l’hôtel de police de Poitiers et au sein des autorités judiciaires. Il a salué la mémoire du défunt : « Un homme brillant, très respectueux et très rigoureux, un jeune commissaire qui avait un gros potentiel. »

Lien Permanent pour cet article : https://antirep86.fr/2012/03/23/un-commissaire-met-fin-a-ses-jours-nr-23032012/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*